Demain n’est pas le sauveur

Survivre aujourd'hui, prisonnier d'hier, attendant que demain vienne me délivrer. Est-ce donc cela la vie ?
Par Stéphane

Par Stéphane

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Demain n’est pas un sauveur.

Demain ne changera pas hier.

Mais demain peut changer dès aujourd’hui.

L’avenir n’est rien à prédire.

L’avenir est tout à écrire.

Dès à présent.

Oui, ça ira mieux demain,

Si et seulement si,

Tu es conscient que c’est aujourd’hui,

Que demain commence.

Tu peux tenter ta chance,

Croire que tout va changer,

Sans rien à toi modifier.

Tu peux tenter ta chance,

Prier et implorer les Dieux.

Si tu ne fais rien de mieux,

Que peut-il arriver de meilleur ?

Si tu restes dans la peur,

Si tu restes à te dire que rien n’est facile,

Rien ne le sera jamais.

Avec le temps, tout sera plus difficile.

Si tu as le pouvoir de t’enchainer,

Si tu as le pouvoir de choisir tes barrières,

Si tu as le pouvoir de construire tes prisons,

Tu as aussi le pouvoir de tout franchir,

Barrières, chaines et prisons.

C’est à toi que revient la décision.

Si tu as le pouvoir de faire de vie un malheur,

Tu as aussi le pouvoir d’en faire un bonheur.

C’est ton choix, ta volonté.

Tu peux rester là,

A lire et soupirer,

Te dire que ton passé pèse lourd,

Te dire que ce que tu ne sais pas t’empêche,

Te dire que le bonheur n’est pas pour toi.

Alors, pourquoi est triste ?

Si le bonheur n’est pas pour toi,

Si tu es malheureux,

Saute de tristesse !

Ton objectif est atteint.

Tu as réussi à être ce que tu attendais.

Mais en fait peut-être voulait autre chose,

Mais peut-être, au fond de toi,

Tu ne voulais pas de ce malheur.

Alors, pourquoi t’y complaire ?

Parce que c’est compliqué.

Personne n’a jamais dit qu’il était facile d’être heureux.

Tout comme pour être malheureux,

Être heureux demande des efforts.

Être heureux demande de l’énergie.

Comme un vrai bon malheur,

Un bon bonheur se construit pierre après pierre.

Et si tu sais construire un malheur,

Alors tu sais déjà les bases pour construire ton bonheur.

Si tu sais où regarder pour entretenir ton malheur,

Alors tu sais comment faire pour entretenir ton bonheur.

Si tu sais haïr,

Alors tu sauras aimer.

Si tu sais perdre,

Tu sauras gagner.

Et si tu penses qu’ils ne comprennent pas,

Peut-être peux-tu leur expliquer.

À moins…

À moins que tu ne craignes de comprendre,

Que c’est bien toi qui ne comprenais pas.

Ce n’est pas grave !

Si tu aimes ton malheur,

Voilà une bonne raison de l’être un peu plus.

Et si tu veux autre chose,

Voilà une belle occasion que de faire un pas dans une autre direction.

Ta réalité n’est qu’une question de regard.

C’est toi qui décides.

Que veux-tu voir ? 

Lire également

Univers de marque

Et si on apprenait à construire un univers de marque ? Venez voir c’est chouette !

J’ai coupé les infos

C’est un torrent de boue, un torrent de haine, de fatalités, d’angoisses, de perditions. C’est ce que nous avons de pire, et je devrais vivre avec cela ?