Quelque chose de sale

Melanger sexe et amour, mais quelle horreur !
Par Stéphane

Par Stéphane

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

C’est moche, c’est sale, c’est même terrible,

C’est avilir, c’est ternir, c’est a bannir.

Et pour en parler, le dépouiller,

Le rendre présentable, le rendre acceptable.

Cacher les mots, cacher les émotions, vider la substance,

Oublier l’Humain, sa part animale, parce que c’est errance.

L’amour ne saurait être cela, l’Amour vaut mieux que ça, 

Ils disent que l’Amour est au-delà de ces choses-là.

Ils disent que l’Homme est mauvais, qu’il corrompt la Femme,

Ils disent que l’Homme éteint l’Amour et sa flamme.

Alors il vivent,

Au loin, quelque part, dans un monde qu’ils veulent pur,

Ils vivent, ailleurs, d’abord en eux, au loin, derrière des murs,

Ils survivent, mendiants de l’amour,

Guettant un signe, chaque jour,

Guettant un geste, une main, un mot, peut-être un baiser,

Ils aiment à aimer, seuls, dans leur univers,

Ils aiment, seuls, reclus du monde de l’amour,

Isolés, là-haut, telle une princesse dans sa haute tour.

Ils rêvent de ce monde parfait, de cet amour sans faille,

Ils rêvent de ce lien indéfectible, magique, indestructible.

Un claquement de doigt, et l’amour est là.

Mais de cela, de cette chose-là, il n’est rien.

Cela est malvenu, l’Amour ne saurait être sali de ça,

D’ailleurs, l’amour vivrait mieux sans ce truc là.

Toucher une peau,

Respirer un parfum,

Sentir une respiration s’exalter,

Voir des yeux se perdre,

Entendre les mots s’éteindre,

Ressentir le corps vivre,

Se consumer ensemble dans nos intérieurs,

S’égarer ensemble dans les heures,

Laisser le temps filer,

Alors tout cela serait donc sale, orgiaque, abject.

Si consommer n’est rien,

Aimer, de bout en bout,

N’est que tout.

Lire également

La peur et moi

J’ai peur, alors elle s’empare de moi, partout, en tout, et je suis elle, elle est moi. Piégé.

C’est quoi un blog ?

Un blog ne servirait-il donc qu’à gagner de l’argent ? Et si c’était autre chose avant tout ?